Frédéric CHEVANCE, l’homme pour qui le bois n’a plus de secret !

Frédéric Chevance est un homme des bois. Le fondateur et gérant de la société Les bois de l’avenir, créée en 2006 et située à Saint-Rémy-Les-Chevreuses (Yvelines), a investi plusieurs années de sa vie dans sa formation, afin de parvenir au sommet de son art. Frédéric vit aujourd’hui de sa passion : charpentier. Il construit des maisons et des extensions en bois promouvant ainsi un mode de vie plus sain et respectueux de l’environnement.

Tout a commencé en 1989 par un bac pro Industrie et Commerce du bois (scierie & vente) au lycée du Bois de Mouchard, dans le Jura. A Paris, Frédéric Chevance complète son parcours initial par un BTS Action Commerciale. Ses diplômes en poche, il travaillera ensuite pour un grand groupe d’importation de bois dédiés à la construction, en tant que négociant.

Une rencontre qui changera sa vie

Sur son chemin, il fait la rencontre de Jean-Yves Riaux, un pionnier de l’ossature du bois en France (cliquez ici pour regarder une intervention de Jean-Yves Riaux lors du salon Maison Bois d’Angers en 2012). Inspiré par ce visionnaire, Frédéric retourne de nouveau à l’école, cette fois-ci pour un CAP de charpentier. En parallèle, il enrichit sa formation par des cours sur la charpente dispensés par les Compagnons du devoir. C’était il y a 20 ans…

 

Salariat et création de son entreprise

Frédéric souhaite approfondir ses connaissances à un niveau encore plus poussé. Mais comment s’y prendre, maintenant ? Il trouvera sa réponse dans le salariat : « Pendant dix ans, j’ai travaillé dans sept ou huit entreprises avec des spécialités différentes, principalement à Lyon et en région parisienne. Je changeais d’entreprise volontairement chaque année. Ce choix de carrière m’a permis d’apprendre toutes les facettes du métier de charpentier. Ainsi, j’ai pu approfondir mon savoir-faire … », se souvient Frédéric. Ce sont aussi des rencontres qui ont permis à Frédéric Chevance d’apprendre son métier en écoutant et en regardant les anciens. « Il y a beaucoup de transmission du savoir par l’oral dans notre profession … ce sont des secrets qui se méritent ! »

Enfin, en 2006, estimant qu’il a reçu les enseignements dont il avait besoin pour voler de ses propres ailes, Frédéric se lance avec pugnacité dans l’entreprenariat en créant Les bois de l’avenir. Depuis, son carnet de commande ne désemplit pas : il a, à ce jour, plus de 80 réalisations à son actif. Frédéric Chevance est fier d’avoir développé au sein de son entreprise un vrai travail d’équipe et d’avoir réalisé de beaux ouvrages dans la maîtrise de l’art. Il entretient toujours une profonde curiosité pour les nouveaux univers et les nouvelles méthodes de la construction Ossature bois dans l’espoir d’aller vers un habitat de demain plus écologique.

Un savoir-faire reconnu de façon officielle

L’assurance constructeur Maisons Ossature Bois obtenue par l’entreprise Les Bois de l’Avenir atteste de la fiabilité de ses ouvrages. Il s’agit d’une assurance bien spécifique que tous les charpentiers n’ont pas forcément car l’entreprise doit prouver de façon explicite que ses réalisations ne comportent aucune malfaçon. Seule cette assurance confère au pavillon bois une garantie décennale.

Une fabrication sur mesure 

La valeur ajoutée de l’entreprise Les Bois de l’avenir est la construction de la maison ou de l’extension sur place et sur mesure. « Cette méthode de travail nous permet de réaliser des volumes habitables même dans des endroits qui sont difficiles d’accès », relate Frédéric. Chaque volume est conçu en fonction de l’existant. L’équipe de Frédéric Chevance prouve son savoir-faire dans la réalisation de volumes habitables techniquement complexes. « Beaucoup de constructeurs sous-traitent la charpente parce qu’ils ne savent pas la faire. En ce qui nous concerne, nous la fabriquons sur place pour garder la valeur ajoutée à l’intérieur de l’entreprise, plutôt que de la reverser à une usine. » Ainsi, l’entreprise Les bois de l’avenir fait le choix de ne pas sous-traiter une partie de son travail.

Le douglas et l’épicéa à l’honneur

Frédéric Chevance privilégie le douglas et l’épicéa d’origine européenne. L’épicéa et le douglas sont d’excellentes essences pour leurs qualités mécaniques, leur facilité de mise en oeuvre et leur coût.  Ce sont des essences européennes qui ne demandent que “peu” de transport (impact carbone réduit par rapport aux bois d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique du Sud). Elles sont cultivées pour l’exploitation et ne nécessitent pas de déforestation. « Elles sont d’ailleurs exploitées par des pays utilisant une vraie traçabilité dans les filières, ce qui est important pour nous » précise Frédéric Chevance.

Les Bois de l’avenir est membre du nouveau club d’artisans Respire de Coignières. Si vous souhaitez plus d’informations, visitez le site internet des Bois de l’avenir à www.lesboisdelavenir.com ou contactez Sabine Pichot, animatrice du groupement d’artisans.