Crédit d’impôt. Quels changements en 2018 ?

Publié par Marie Kerouanton le

La Fédération Française du Bâtiment, à l’occasion des 24 heures du Bâtiment, a obtenu un dialogue avec Emmanuel Macron pour que le crédit d’impôt accordé aux particuliers pour la rénovation énergétique de leur logement (CITE) ne soit pas sacrifié dès l’automne. Il subira néanmoins des modifications en 2018. Respire Habitat vous explique ce qui va changer pour vous, clients particuliers. 

Le CITE maintenu jusqu’à la fin de l’année 2017

Si vous effectuez des travaux d’amélioration énergétique dans votre logement, sachez que vous avez vous jusqu’au 31 décembre 2017 pour pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 %, sans condition de ressources et sans obligation de réaliser un bouquet de travaux.

Que ce soit pour des changements des portes d’entrée, fenêtres et volets isolants, il vous sera encore possible de profiter des aides de l’État. Avec le CITE, vous profitez également du crédit d’impôt égal à 30 % jusqu’à la fin de l’année pour vos travaux d’amélioration de chauffage.

Pour vos travaux d’amélioration énergétique en Eure et Loire et dans les Yvelines, contactez dès à présent les entreprises membres de Respire Habitat, certifiées RGE :

respire-habitat-cite-impot-2018

Crédit d’impôt transition énergétique : ce qui change à partir du 1er janvier 2018

Le CITE sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2018, mais le gouvernement entend ramener le crédit d’impôt à 15 % pour les fenêtres avec un taux de TVA préférentiel de 5,5 % à compter du 1er janvier 2018 et ce jusqu’au 30 juin 2018.

Pendant cette même période, le crédit d’impôt sur les chaudières à fioul, sera conservé, mais uniquement sur les plus performantes affichant un rendement autour de 92 %.
Le CITE restera centré sur les travaux d’isolation des murs et des combles avec le maintien d’un taux de crédit d’impôt de 30 % et un taux de TVA réduit de 5,5 %.

respire-habitat-cite-impot-2018

En 2019, les aides continueront d’exister mais sous une forme nouvelle

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique, interrogé sur RTL le 10 octobre a évoqué pour les fenêtres un taux de 15 % maintenu uniquement dans le cadre d’un bouquet de travaux ciblé sur la performance énergétique.

L’Inspection générale des finances, l’ADEME et le Conseil général de l‘Environnement et du Développement durable préconisent de conditionner le CITE à la réalisation d’au moins deux gestes de rénovation et à l’intégration d’un audit énergétique du logement. Le bouquet de travaux, abandonné il y a peu, sera-t-il bientôt de retour ?

En 2019, les aides de l’État continueront d’exister, mais sous une forme nouvelle. Le CITE devrait être transformé en une prime, versée lors de la réalisation des travaux.
Affaire à suivre, donc. Respire Habitat ne manquera pas de vous tenir au courant !

Catégories : Conseils de Pros