Un aspect essentiel de la qualité de la construction réside dans la compétence de l’entreprise qui intervient dans les différentes missions liées aux travaux dans le bâtiment.

La qualification est un moyen pour l’entreprise de mettre en valeur son niveau de compétence. Elle est souvent pertinente que ce soit au regard de la technicité parfois importante des missions ou des exigences réglementaires élevées à respecter notamment en matière de performance énergétique.

Qu’est-ce que signifie la mention « RGE » ?

La qualification « RGE » s’adresse uniquement aux entreprises du bâtiment spécialisées dans :

  • Les travaux d’efficacité énergétique en rénovation ;
  • L’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables.

Quels sont les critères auxquels l’entreprise doit satisfaire ?

  • Avoir souscrit à des assurances travaux et responsabilité civile ;
  • Respecter ses obligations légales et financières ;
  • Disposer de références attestées de chantiers ;
  • Assurer la pose et la fourniture des équipements et disposer de moyens humains et matériels nécessaires pour le faire ;
  • Au moins un de ses chantiers, en cours ou achevé, est contrôlé dans les 24 mois qui suivent l’attribution du signe de qualité ;
  • Disposer d’au moins un référent technique ayant suivi une formation dans le domaine de l’efficacité énergétique et / ou des énergies renouvelables.

Quelle doit être la compétence du référent technique dans l’entreprise ?

Pour les signes de qualité portant sur l’efficacité énergétique, le responsable technique doit être compétent dans les domaines suivants :

  • Etat du marché ;
  • Connaissance des technologies clés et des solutions d’amélioration de la performance énergétique
  • Maîtrise de l’approche globale énergétique ;
  • Pour chaque groupe de technologies : connaissance des technologies et des produits, de leurs avantages et de leurs limites ;
  • Maîtrise de la mise en œuvre des technologies et de leurs interfaces avec les autres composantes du bâtiment ;
  • Entretien et maintenance, prise en main par le client.

Qu’est-ce-qui prouve la maîtrise des compétences ?

  • Une certification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle) incluant les compétences requises sur le volet théorique et le volet pratique ;
  • Une formation continue traitant des compétences requises a minima et la réussite à une évaluation des compétences ;
  • La réussite à une évaluation des compétences précédée ou non d’une formation.

En savoir plus : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/