Mise en place en 2020 et toujours plébiscitée par les ménages français pour leur travaux de rénovation énergétique (avec 685 000 primes distribuées l’année dernière), MaPrimRénov’ connaît quelques modifications en 2022. On fait le point pour vous !

MODALITES D’ELIGIBILITE

  • Le logement devra désormais être construit depuis 15 ans au minimum, contre 2 ans actuellement.

Pour le remplacement d’une chaudière au fioul accompagnée d’une demande de dépose de cuve à fioul, tous les logements de 2 ans et plus restent cependant éligibles. À noter également que l’installation de nouvelles chaudières au fioul sera interdite en France (sauf exceptions) à partir de juillet 2022. 

  • Le logement concerné doit être votre résidence principale et, à ce titre, vous devez l’occuper au moins 8 mois par an, au lieu de 6 mois par an auparavant. 

  • En tant que propriétaire, vous devez vous engager à occuper votre logement à titre de résidence principale dans un délai d’un an à compter de la demande de solde de la prime, contre 6 auparavant.
  • Vous avez désormais 2 ans au lieu d’1 an pour terminer vos travaux (à partir du moment où la décision d’attribution de la prime a été fixée), et 1 an au lieu de 6 mois lorsqu’une avance a été versée.

NOUVEAUX BAREMES

Les aides apportées par MaPrimeRénov’ à l’installation de foyers fermés et d’inserts à bois ont également augmentées afin d’inciter les Français possédant un foyer ouvert à opter pour des solutions bois plus performantes.

  • Pour MaPrimeRénov’ Bleu, on passe de 2 000 € à 2 500 €
  • Pour MaPrimeRénov’ Jaune, on passe de 1 200 € à 1 500 €
  • Pour MaPrimeRénov’ Violet, on passe de 600 € à 800 €

Les autres barèmes de MaPrimeRénov’ n’évolueront pas en 2022 par rapport à 2021.

À noter toutefois la nouvelle prime supplémentaire de 1000€ accordée par le gouvernement pour l’installation d’un nouveau système de chauffage renouvelable.

Catégories : Actualités